Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  16-17 / 260 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 16-17 / 260 Next Page
Page Background

BARNES LUXURY HOMES l 16

BARNES LUXURY HOMES l 17

Cartier Magicien, nouvelle collection

haute joaillerie 2016, sublime l’art

de la transformation. Perfection des

traits, maîtrise absolue du design et

prouesses techniques repoussent

les frontières du possible.

Immersion dans l’atelier du plus

célèbre des joailliers où la création

de bijoux exceptionnels relève

l’ultime défi : donner vie à l’inanimé.

13

, rue de la Paix, à Paris. Par

un après-midi capricieux

de fin d’été, le temple de

la joaillerie, vénéré pour

son fabuleux bestiaire, a choisi de se laisser

apprivoiser. Dès l’entrée, l’élégance chic

et feutrée de Cartier s’impose. Adresse

historique de la maison depuis 1889, le lieu a

été entièrement rénové en 2003 pour doubler

sa surface. Côté rue, on s’attarde dans la

superbe galerie de salons dédiés à la haute

joaillerie. Parvenu au cœur de la boutique,

L’espr i t Cart ier

Le joaillier nous reçoit

on lève les yeux vers la verrière de six étages

qui abrite, sur trois d’entre eux, le Graal :

l’atelier de Cartier. Sa visite est un privilège.

Conjugaison

de talents

Passé les deux sas de sécurité, c’est le

calme et la sérénité qui frappent le visiteur.

Côte à côte et se faisant face, une vingtaine

d’artisans penchés sur une cheville recouverte

de peau, parfois un casque sur les oreilles,

LIFESTYLE - PRIVATE VIEWING

accomplissent en virtuoses des gestes nobles,

méticuleux et subtils, qui confèrent aux bijoux

Cartier leur extrême sophistication. « Environ

150 pièces d’exception sont produites

ici chaque année. Certaines nécessitent

parfois de 1 000 à 3 000 heures de travail.

L’équipe se compose de corps de métiers

irremplaçables intervenant selon un ordre

très précis, en étroite collaboration avec

le créateur », explique Pierre Rainero, le

directeur style, image et patrimoine.

Tout commence par une idée, une envie de

matière, de forme, de couleur. De l’esquisse

préparatoire au dessin gouaché (en taille

réelle) sélectionné, l’inspiration s’accorde aux

pierres précieuses, véritables stars du bijou. Le

joaillier traduit alors en volume sur un bloc de

cire ce qu’il a interprété de l’œuvre originelle.

Pour le bestiaire, un modelage en cire

verte facilite le travail du sculpteur pour

apporter une expression ou la puissance

d’un animal en mouvement. Une fois l’or

fondu, l’artisan creuse les cavités destinées

à recevoir les pierres à l’aide de petits outils.

Il affine la morphologie. C’est l’ajourage.

« L’art du joaillier est de faire disparaître le

métal et la monture au profit des pierres.

L’intelligence de sa main apporte l’identité au

bijou, son âme » souligne Pierre Rainero.

Incarner toutes les

facettes de la femme

Le lapidaire prend le relais. Ce jour-là, il taille

un sublime diamant de 40 carats destiné

à l’aigrette d’un diadème. Émoi. Sous ses

doigts, les rubis d’un bracelet panthère

s’animent et se transforment en pelage.

Un saphir apporte de la profondeur au

regard de l’animal iconique de la maison.

L’étape suivante se déroule à l’extrémité de

l’étage, dans une salle plus exiguë. Deux

maîtres sertisseurs fixent une à une les

gemmes. Leur savoir-faire d’exception exalte

l’éclat des pierres en une harmonie précieuse.

Tout au long de ce processus, chaque

pièce passe entre les mains expertes du

polisseur, au troisième étage. Des plumes,

de la poudre d’alumine, de la pâte à polir et

autres secrets de cet art méticuleux scellent

à jamais le confort et la beauté du bijou.

Lors de l’ultime phase, l’assemblage des

différentes parties du bijou, on s’émerveille

de la magie du collier Incantation, ajusté près

du cou ou déployé en corolle, sur lequel

se clippe un saphir de Ceylan amovible…

qui lui-même détaché devient le centre

d’une bague ! « Le multiporté, autrement

dit la transformation d’un bijou en plusieurs

autres, singularise Cartier depuis la fin du

XIX

e

siècle. Il incarne à sa manière la féminité

contemporaine aux multiples facettes, toujours

en mouvement » conclut Pierre Rainero.

1. Bandeau Hyderabad

2. La façade du 13 rue de la Paix (une partie).

3. Un dessin gouaché sur calque.

4. Atelier Cartier.

L’inspiration

s’accorde

aux pierres

précieuses,

véritables stars

du bijou.

1.

4.

2.

3.

Vincent Wulveryck © Cartier

Philippe Gontier © Cartier

© Cartier

par Patricia Coignard